Sclérothérapie

SCLEROTHERAPIE CONVENTIONNELLE

Cette technique est utilisée depuis 1851. Il s'agit de l'injection d'un produit sclérosant dans une varicosité afin d'en provoquer l'oblitération et de la rendre invisible.

Principe: l'agent sclérosant lèse les cellules tapissant la paroi veineuse à l'intérieur et provoque la formation d'un caillot. Le segment veineux s'oblitère et se transforme en cicatrice fibreuse. Le processus est de durée variable. Avec le temps, le vaisseau disparaît.

Agents sclérosants: l'agent idéal ( indolore, efficace, sans effet secondaire ) n'existe pas. Plusieurs produits existent. J'utilise du scléremo et de l'aethoxysclérol à différentes concentrations, selon les cas.

Bilan présclérose: avant tout traitement de sclérothérapie pour varicosités et télangiectasies, un bilan veineux précis est recommandé, par échodoppler, pour définir le traitement optimal et s'assurer de l'absence de varices sous-jacentes. La présence d'un reflux ( incontinence des valves ) peut compromettre le résultat ou le rendre peu durable. Les reflux devraient être éradiqués avant la sclérothérapie, soit par phlébectomies soit par un traitement des varices sus-jacentes par laser ou par chirurgie.

Indications: télangiectasies, varicosités.

Technique: injection du produit sclérosant à l’aide d’une aiguille très fine, sous contrôle de la loupe, suivie d'une compression élastique. La disparition des lésions peut prendre plusieurs semaines.

Complications: réactions inflammatoires locales fréquentes ( rougeur, tuméfaction , douleur légère), plus rarement taches blanches, taches pigmentaires brunâtres, et rarement ulcérations, réactions allergiques diverses ou nécroses cutanées. Chez de rares patients, une hypersensibilité au produit peut provoquer l'ouverture d'un arbre de télangiectasies plus fines, aggravant la situation.

Sclérothérapie versus traitement au laser: Très à la mode, le laser est toutefois peu efficace contre les varicosités et les télangiectasies. La sclérothérapie est plus efficace et moins onéreuse. Si les résultats du laser sont excellents sur le visage, ils sont en revanche très décevants en phlébologie. Les effets secondaires sont non négligeables: douleurs, brûlures, bulles croûtes, récidive, taches blanches ou brunes, cicatrices…Il faut donc éviter de se laisser influencer par la publicité excessive.

Rappel: la sclérothérapie à à visée esthétique n'est PLUS PRISE EN CHARGE PAR LES ASSURANCES MALADIES. Un devis peut vous être fourni sur demande. J'effectue généralement un test des différents produits au début du traitement.

ECHOSCLEROSE A LA MOUSSE ( SCLEROTHERAPIE SOUS CONTROLE ECHOGRAPHIQUE A LA MOUSSE )

Il s'agit d'une technique consistant à injecter un produit sclérosant sous forme de mousse dans des varices de plus gros calibre. La mousse est obtenue par mélange du produit sclérosant avec soit de l'air ambiant soit de l'oxygène. Sous contrôle échographique, un fin cathéter est introduit dans la varice à traiter; la mousse est injectée par le cathéter toujours sous contrôle échographique.

Il s'agit de la technique de choix des récidives ( postchirurgicales ou autres ). Il ne s'agit pas du traitement de choix en première intention. Cette technique peut être utilisée en première intention chez les patients non opérables chirurgicalement ou chez lesquels un traitement par laser endo-veineux n'est pas réalisable, ou encore chez ceux souhaitant la technique la moins invasive possible. En effet, ce geste peut être effectué au cabinet et ne nécessite aucune préparation. La varice traitée sera ainsi obturée. Le désavantage est que ce traitement n'est pas toujours durable avec un risque de recanalisation de la varice avec le temps. Toutefois, l'échosclérose peut être répétée sans problème. A relever que dans certains pays comme l'Angleterre, elle est largement utilisée comme traitement primaire des varices. C'est un traitement peu onéreux, remboursé par les assurances maladies. Les varices résiduelles sont ensuite enlevées par phlébectomies.

Janvier 2019

Avant sclérothérapie et après échec traitement au laser
Avant sclérothérapie et après échec traitement au laser
6 mois après sclérothérapie
6 mois après sclérothérapie
Image avant sclérothérapie
Image avant sclérothérapie
Après sclérothérapie
Après sclérothérapie